jeudi 14 avril 2022

BAISERS GRENADE, un concept éthique et artistique.

  

  
Photographies Diane Hymans - Courtesy Panoramas 2022



Baisers Grenade est une recherche conceptuelle éthique et artistique créé par Charlotte L’Harmeroult au printemps 2021.


En temps que plasticienne, l’artiste utilise différents médiums et supports en fonction de ce qu’elle nous raconte. 


Dans cette nouvelle série, elle utilise des textiles de seconde main, de l’encre à sérigraphie à l’eau et un tampon qu’elle a fabriqué elle-même en linogravure à partir de ses lèvres.



 



DEMARCHE ARTISTIQUE : 


Dans sa démarche Charlotte L'Harmeroult crée de la tension entre l’art et la mode, entre l’image, l’objet et l’oeuvre (leurs rapports et différences, leur nature propre.) Elle joue des codes de représentations, détourne et questionne l’idée que l’on se fait d’une oeuvre d’art.


Dans la série Baisers Grenade, Charlotte L’Harmeroult propose que ses oeuvres puissent être portées au quotidien, lavées à 30 degrés et de préférence à l’envers mais vous pourriez aussi décider de les encadrer.


A partir de quoi considérons-nous que telle ou telle chose est une oeuvre ou qu’elle ne l’est pas ? 


Seule la pensée modifie le sujet.


Les baisers sont bien fixés et passent en machine mais serez-vous prêt à les voir disparaître à l’usure, à l’usage ?


Depuis le printemps 2021 Charlotte L'Harmeroult sculpte le concept Baisers Grenade au cours des actions, des collaborations, des discussions avec des acteurs de l’art ou non. Elle collecte les réactions, teste l’usage d’un Instagram @baisersgrenade et le retour de clients/collectionneurs. Elle crée une identité, cherche à Benchmarker… mais les pratiques « d’entreprises » concurrentes n’existe pas.



PROCESSUS DE CREATION : 


L’artiste décline différentes catégories à partir d’une empreinte qu’elle dépose de façon variable créant ainsi des multiples où chaque pièce reste unique, numérotée par catégorie, signée et délivrée par un certificat d’authenticité


Les supports textiles de seconde main sont choisis avec attention et varient en fonction des saisons, des trouvailles, ou des collaborations. T-shirts, sweat-shirts, shorts, vestes et pantalons de travail, foulards mais aussi culottes ont été embrassés par le concept upcyclé de Baisers Grenade.


Les pièces sont réalisées par l’artiste dans son atelier à Lormont (Carriet), Panorama de la rive droite.

Elle sont présentés sur un portant ou non avec des gants blancs à disposition ou pas. Elles sont emballées avec précaution dans du papier kraft et fermées à l’aide de scotch FRAGILE.



A SAVOIR :

La série Baisers Grenade est non genré. Elle se découvre de façon hybride. A l’atelier de l’artiste, sur sa Galerie Boutique en ligne (lien bio), lors d’une exposition contemporaine, d’un pop up, ou d’un concept store, en fonction des projets, créations, et des saisons.

Charlotte L’Harmeroult reçoit les collectionneurs dans son atelier sur rendez-vous et crée des commandes sur mesure.

Le prix varie en fonction de la qualité originale de la pièce et du travail unique de création effectué.

lien sur le site de l'artiste


mardi 15 février 2022

La Fabrique des baisers en état


 

Lieu : Ludo-Médiathèque, 2 Avenue du Président Vincent Auriol, 33150 CENON
Date : le mardi 15 février 2022 de 14h à 18h.


Exposition ACTION photographiée par Christophe Garbage et présentée pour l'exposition Tissu de l’OCAC du 1er mars au 19 mai au château Palmer de Cenon



Anne Moirier et Charlotte L'Harmeroult, plasticiennes,  

s'associent pour créer une action artistique : des salariés travailleront revêtus des blouses de la Fabrique des baisers.





La Fabrique des baisers est une réponse de Charlotte à la question « Artiste est-ce un métier ? » posée par la ville de Bordeaux lors du forum de la culture 2021. C’est une affirmation de la posture de l’artiste en tant que fabricant de baisers. 

Blouses bleu métallique, orange vif et jaune citron empreintées de lèvres blanches. Avec parcimonie ou généreusement, les baisers s'encrent dans le cou, au creux du dos et recouvrent des parties du corps. 

Sur une proposition de Anne, les blouses sont mises en situation. Portées par des salariés habituellement habillés en civil, ces uniformes n’assignent pas à un métier mais font état d’une relation fictive et affective.

Que signifie porter un habit ? Comment se comporter avec lui ? Est-ce qu'il protège, présente, explique ou dénude ? Comment interfère t-il dans la relation à l'autre ?

Les deux plasticiennes mettent en jeu une revalorisation des codes et des représentations dans la vie quotidienne d’un lieu public et de culture.


Action réalisée à l’occasion de l’exposition Tissu de l’OCAC qui aura lieu du 1er mars au 19 mai au château Palmer de Cenon et photographiée par Christophe Garba.


Action soutenue par le FRAC et la Région Bordeaux Nouvelle Aquitaine.



      


mardi 4 janvier 2022

Une Bonne Année 2022 !




A vous qui ne savez pas trop par où commencer.. Être raisonnable ou déraisonnable ? S'accrocher, s'allonger, s'étirer, dormir debout, se laisser surprendre, commencer par rêver un peu, beaucoup, pationnement, à la folie. A tous les âges. Pour toute la vie. Pour toutes les envies. Je souhaite que nos rêves transgressent la réalité, qu'ils débordent de partout. Que les barrières deviennent molles, souples, domptables à notre guise. Que les baisers pleuvent, que nos sourires se voient et se touchent. Merci au photographe Jérôme Chadefaud. Ces images laissent entrevoir la confiance, la douceur, et le jeu de la vie que j'insuffle dans mon travail artistique. Que vive 2022 ! 

https://charlottelharmeroult.com/qui-debordent/

lundi 15 novembre 2021

Presse - L'ECHO DES COLLINES - Novembre 2021


Article Presse dans L'écho des collines de Coraline Bertrand - Novembre 2021
lors des Portes Ouvertes Atelier Panorama Cenon

 Pour en savoir plus

Portes Ouvertes ATELIER 1260







Les Baisers qui débordent dans la vie du quotidien. 2020




Viens rêver avec moi, on décolle en douceur. 

(Installation en cours de réflexion, présenté lors des Portes Ouvertes  Nov. 2021.)

Tissus, taies d’oreiller, oreillers, œuvres sur papiers encadrés et non encadrés, impression linogravure, matière à lèvres, photographies encadrées, scotch Fragile, sons. 

 

jeudi 27 mai 2021